MENU

  HUMOUR

LIENS 

 

J'ADHERE A F.O. 

              

Rechercher

Présentation

CONTACT,VISITEUR,HORLOGE

Meteo Annecy 

 

     
     Force Ouvrière Carrefour - Retour à l'accueil
               
               
FO CARREFOUR

ANNECY

134 AVENUE

DE GENEVE

74000 ANNECY

TEL:04.50.10.75.79



SITE

MISE A JOUR
                    
   LUNDI 15
 
 SEPTEMBRE
                   
2014

A 20H20
 

CONVENTION CARREFOUR

juillet 2012

 
(cliquez ci dessous)

convention-copie-1.jpg

Cliquez sur la balance et accèdez à la Lettre Juridique de l'USC

 

Nouveau: Actualité Juridique
Cliquez sur l'image


Compteur de visiteurs en temps réel

VISITEURS CONNECTES

L'EQUIPE FO CARREFOUR ANNECY

logo CMJN-FGTA FO carrefour annecy (1)

 

L'EQUIPE FO CARREFOUR ANNECY

SAM 0835 

DELEGUE SYNDICALE

LEONARD BORDIGNON

 

ELUS EN COMITE ENTREPRISE(CE)

 

 

SAM 0837

YOHAN GUILLERMIN(titulaire)

 

 

ELUS DELEGUE DU PERSONNEL(DP)

SAM 0835

LEONARD BORDIGNON(titulaire)

 

SAM 0830

ABEL AWLISHIE(suppleant)

 

 

NOMME AU COMITE HYGIENE

ET SECURITE ET DES CONDITIONS

DE TRAVAIL(CHSCT)

SAM 0827

DANIEL VERCIN(CHSCT)(NOMME)

 

REPRESENTANT SYNDICALE AU COMITE ENTREPRISE(CE)

SAM 0824

BRUNO RUBAT DU MERAC

 

REPRESENTANT SYNDICALE AU CHSCT

SAM 0875

LAURENT FELLAHI

 

COUR DE L'ACTION ET ADHESION

 

Le détail des cours

 

ADHERER A FO CARREFOUR ANNECY

(cliquez ci-dessous)

LE BULLETIN D

1794689 780665381961356 100225390 n

SPECIALE IMPOTS 2014

3114-spe-impots-page-001

Qu'est-ce que l'ANI

http://i1.calameoassets.com/130311133130-7d0e10fe81c7a7c75f60d2ac208dd004/thumb.jpgQu'est-ce que l'ANI

FO MAGAZINE

Cliquez sur la couverture et accédez au FO magazine

LE GRANDE DISTRIBUTION MAGAZINE

POUR LIRE CLIQUEZ SUR L'IMAGE

Catégories

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Images Aléatoires

  • manif 5
  • 524506 210322185796242 2085896161 n
  • 970714 210323222462805 2046854008 n
  • 10174957 815331971828030 9116276067832401018 n
  • PA190150
  • 10277031 282257621936031 3859639952813867086 n

L'édito Rentrée 2014 sur les chapeaux de roues

 

 

Rentrée 2014 sur les chapeaux de roues

La rentrée 2014 se caractérise par un mécontentement profond, des inquiétudes et une image de cocotte-minute.
Mécontentement justifié chez les salariés sur le pouvoir d’achat, l’emploi, les conditions de travail...

Tous les poncifs libéraux sont ressortis : seuils sociaux, durée du travail, travail le dimanche. Comme si pour obtenir de l’Europe et de l’Allemagne  un desserrement (aléatoire), il fallait dans le même temps se montrer socialement destructeur vis-à-vis des droits des salariés et du service public, ce que certains technocrates et libéraux appellent « réformes structurelles ».

On sent bien que le calme relatif n’est qu’apparent, donc trompeur, et que nous sommes au bout de quelque chose.
Face à un gouvernement qui veut mettre en œuvre son va-tout-libéral (ça passe ou ça casse), il est essentiel que nous restions nous-mêmes déterminés, résistants et indépendants.

La liberté syndicale ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

les derniers comptes rendus

Ecrire un commentaire
Lundi 2 juillet 2012 1 02 /07 /Juil /2012 13:12
- Voir les 0 commentaires - Communauté : force ouvriere

 

Maladie pendant les congés payés : les congés doivent être reportés !

27/06/2012 

Maladie et congés payés : le Droit du travail français est  désavoué par la Cour de justice de l’Union européenne.


La jurisprudence française considérait que le salarié tombant malade pendant ses vacances ne pouvait, en l’absence de texte, exiger la prolongation de son congé ou obtenir un nouveau congé, même non rémunéré (Cass. soc., 18 mars 1975, n° 73-40.824P).


Dès lors que l’employeur avait régulièrement accordé ses vacances au salarié, «il s’est acquitté de ses obligations légales pour la période de référence, sans que les divers incidents (telle que la maladie) qui ne sont pas de son fait et qui pourraient survenir pendant ce congé puissent modifier l’étendue de ses obligations» (Cass. soc.,8 novembre 1984, n° 82-42.372P), peu important que la convention collective applicable assimile certaines absences pendant la période de référence à un temps de travail effectif (Cass. soc., 4 décembre 1996, n° 93-44.907P).


S’il était guéri, le salarié devait donc, sauf dispositions conventionnelles plus favorables prévoyant expressément que la maladie interrompt le congé et  recule corrélativement la date de reprise du travail, reprendre son travail comme si aucun événement n’avait affecté son congé. A défaut, il encourait le risque d’être licencié pour motif réel et sérieux (Cass. soc., 11 janvier 1979, n° 77-41.556P).


Cette jurisprudence n’est désormais plus conforme à celle de la Cour de justice de l’Union européenne.


La directive européenne concernant certains aspects de l’aménagement du temps de travail (Directive 2003/88/CE du Parlement européen et du Conseil, du 4 novembre 2003, concernant certains aspects de l’aménagement du temps de travail (JO L 299, p. 9). Le droit au congé annuel résulte de l’article 7, paragraphe 1, de cette directive.)  reconnaît à tout travailleur le droit au congé annuel.


La Cour de justice de l’Union européenne rappelle à cet égard (Communiqué de presse n° 87/12) que, selon une jurisprudence constante (Arrêt de la Cour du 22 novembre 2011, KHS AG (C-214/10), voir aussi CP n°123/11.), le droit au congé annuel payé doit être considéré comme un principe du droit social de l’Union revêtant une importance particulière.


En sa qualité de principe du droit social de l’Union, le droit au congé est expressément consacré par la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Ce droit au congé annuel payé ne peut être interprété de manière restrictive.


La Cour relève par ailleurs que la finalité du droit au congé annuel payé est de permettre au travailleur de se reposer et de disposer d’une période de détente et de loisirs.

Ainsi, cette finalité diffère de celle du droit au congé de maladie, celui-ci permettant au travailleur de se rétablir d’une maladie engendrant une incapacité de travail.


En tenant compte de la finalité du congé annuel payé, la Cour a déjà jugé qu’un travailleur en situation d’incapacité de travail avant le début d’une période de congé payé, a le droit de prendre celui-ci à un autre moment que celui coïncidant avec la période de congé de maladie (Arrêt de la Cour du 10 septembre 2009, Vicente Pereda (C-277/08).)  


Dans son arrêt du 21 juin 2012 (C-78/11), la Cour précise que le moment où est survenue l’incapacité est dépourvu de pertinence.


Par conséquent, le travailleur a le droit de prendre son congé annuel payé coïncidant avec une période de congé de maladie à une époque ultérieure, et ce indépendamment du moment auquel cette incapacité de travail est survenue.


En effet, il serait aléatoire et contraire à la finalité du droit au congé annuel payé d’accorder le droit au congé payé aux travailleurs uniquement à la condition que ce dernier soit déjà en situation d’incapacité de travail lorsque la période de congé annuel payé a débuté.


Dans ce contexte la Cour rappelle que la nouvelle période de congé annuel (correspondant à la durée de chevauchement entre la période de congé initialement fixée et la période du congé de maladie) dont le travailleur peut bénéficier après son rétablissement, peut-être, le cas échéant, fixée en dehors de la période de référence correspondante pour le congé annuel.

CJUE 21 juin 2012 (C-78/11)

-

Éric ROCHEBLAVE
Avocat au Barreau de Montpellier
Spécialiste en Droit du Travail, Droit de la Sécurité Sociale et de la Protection Sociale
http://www.rocheblave.com

Blog de l’Actualité du Droit du travail
http://www.droit-du-travail.org

 

Ecrire un commentaire - Publié dans : REVUE DE PRESSE - Par fo carrefour annecy
Retour à l'accueil

RETOUR A L'ACCUEIL

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés